lexique, documents a telecharger

L’Utopie de Thomas More est un voyage fascinant dans une île imaginaire où règne l’égalité, la justice, et la tolérance. À travers le récit du voyageur Raphaël Hythloday, découvrez une société idéale où la propriété privée n’existe pas, où l’éducation et le travail sont partagés par tous, et où les lois sont simples et justes.

Thomas More, Utopie (extrait)
Page 12/13 de l’édition de 1518. Source : Wikimédia

L’Utopie

Ce chef-d’œuvre de la littérature humaniste du XVIe siècle invite à réfléchir sur les imperfections de nos sociétés tout en offrant une vision inspirante d’un monde meilleur. Connaissez-vous cette œuvre intemporelle qui continue d’influencer la pensée politique et sociale contemporaine ?

Le titre original exact du livre écrit en latin est Libellus vere aureus, nec minus salutaris quam festivus, de optimo reipublicae statu, deque nova insula Utopia traduisible par La meilleure forme de communauté politique et la nouvelle île d’Utopie.

Thomas More

Thomas More, né 1478 et exécuté en 1535, était un humaniste, avocat, et homme politique anglais. Il est surtout connu pour son opposition à la Réforme anglaise initiée par Henri VIII. L’Utopie est son œuvre la plus célèbre, écrite à une époque de grandes découvertes et de bouleversements en Europe. Le livre reflète les idéaux humanistes de la Renaissance, cherchant à critiquer les injustices sociales et politiques de son temps tout en proposant un modèle de société idéale.

Le livre, les livres

L’Utopie de Thomas More est divisée en deux livres :

  • Livre I : Ce livre prend la forme d’un dialogue entre Thomas More, son ami Pierre Gilles, et un voyageur nommé Raphaël Hythloday. Ce dernier critique les abus et les inégalités observées en Europe, notamment en Angleterre, où la distribution des richesses est inégale et les réformes sont nécessaires.
  • Livre II : Raphaël Hythloday décrit l’île fictive d’Utopie, une société idéale située quelque part dans le Nouveau Monde. Ce livre détaille les institutions, les mœurs, les lois et le mode de vie des Utopiens, offrant un contraste saisissant avec l’Europe contemporaine.

    Les caractéristiques de l’Utopie

    Et quelques points, voici les grandes lignes thématiques de l’organisation de la république imaginaire de Thomas More :

    • Organisation politique et sociale
      L’Utopie est une république où l’égalité et la justice prévalent. Il n’y a pas de propriété privée, et les biens sont partagés entre tous. Le travail est obligatoire pour tous, mais limité à six heures par jour, permettant aux citoyens de se consacrer aux loisirs et à l’éducation.
    • Religion
      L’Utopie prône la tolérance religieuse. Bien que plusieurs religions coexistent, toutes partagent des principes moraux communs. L’athéisme est permis, mais considéré comme moins moralement vertueux.
    • Éducation et savoir
      Les Utopiens attachent une grande importance à l’éducation et à l’apprentissage. Tous les enfants reçoivent une éducation solide, et les sciences ainsi que les arts sont hautement valorisés.
    • Justice et lois
      Les lois en Utopie sont simples et compréhensibles par tous, évitant la prolifération des avocats. Les crimes graves sont rares, grâce à l’éducation et à l’égalité sociale.
    • Économie
      La monnaie n’existe pas en Utopie. Les ressources sont gérées collectivement, et la surproduction est évitée. Le système économique vise à satisfaire les besoins de tous sans excès.

    Signification et impact

    L’Utopie est à la fois une critique acerbe des sociétés européennes de l’époque et une exploration des possibilités d’une société idéale. Thomas More utilise l’île d’Utopie comme un miroir pour mettre en lumière les injustices et les dysfonctionnements de son propre monde.

    L’ouvrage a eu une influence considérable sur la pensée politique et sociale, introduisant le concept d’utopie comme un idéal à atteindre. Il a inspiré de nombreux penseurs et écrivains, de la Renaissance à nos jours, et reste un texte fondamental pour comprendre les aspirations humanistes de son époque.

    L’Utopie de Thomas More est une œuvre à la fois admirée pour sa vision avant-gardiste et critiquée pour son irréalisme pratique. Elle demeure cependant une critique sociale percutante et une source d’inspiration pour ceux qui aspirent à un monde différent. Les lecteurs sont invités à explorer cette île imaginaire non seulement pour sa vision idéale, mais aussi pour les questions profondes et les réflexions qu’elle suscite sur notre propre société.

    Le livre de Thomas More

    Et pour une lecture du livre, voici une version traduite par Victor Stouvenel en 1842 :

    Lecteur de document, mode d’emploi

    Ici et ailleurs
    • Pages et articles : Livre
    • L’utopie, parcours pédagogique, BNF
    • Autre source du livre, Gallica