canal, canaux, pont

Le canal du Rhône à Sète, quel devenir ? Un rapport établi par Marie DEKETELAERE-HANNA et Marc SANDRIN paru en février 2020 : résumé, sommaire et document complet.

canal du Rhône à Sète

Quel avenir pour le canal du Rhône à Sète ?

Le rapport commandé par la ministre des Transports en juin 2019 et confié au Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD) vise à proposer une stratégie globale pour le canal du Rhône à Sète, intégrant des dimensions économiques et environnementales, en lien avec les territoires traversés. Le document examine l’état actuel du canal, ses défis et ses perspectives d’avenir.

Histoire et géographie du canal

Le canal du Rhône à Sète s’étend sur 68 kilomètres, reliant le Petit-Rhône dans le Gard au port de Sète dans l’Hérault. Ce canal historique, dont la construction a débuté au XVIIIe siècle, traverse des zones humides précieuses et longe la Camargue gardoise avant de traverser les étangs palavasiens. Initialement conçu pour le transport de fret, il accueille aujourd’hui également de nombreux bateaux de plaisance.

Modernisation et défis actuels

Le canal fait l’objet d’un programme de modernisation depuis 2010, avec un budget estimé à 110 millions d’euros. Toutefois, cette modernisation n’a pas résolu tous les problèmes, notamment l’étroitesse du canal et la dégradation accélérée des berges, en particulier dans l’Hérault. Ces berges, inadaptées aux gros bateaux, subissent une érosion rapide, mettant en péril la fonctionnalité économique et touristique du canal.

Trafic fluvial et rôle du port de Sète

Le trafic fluvial sur le canal a fortement diminué, passant de 440 000 tonnes en 2005 à environ 260 000 tonnes en 2016-2018. Le port de Sète, bien que complémentaire du port de Marseille, voit son activité fluvial freinée par les limitations du canal, notamment la taille des bateaux pouvant l’emprunter et les contraintes liées aux conteneurs maritimes et aux ponts.

Tourisme fluvial et fluvestre

Le canal possède un potentiel touristique important, offrant des possibilités de tourisme fluvial « vert et bleu ». Cependant, le développement de cette activité est limité par l’état des berges et les contraintes de navigation. Le rapport suggère de renforcer l’attractivité touristique du canal tout en préservant son environnement.

Enjeux écologiques et sanitaires

La traversée de milieux fragiles, l’élévation du trait de côte et l’envasement des étangs sont des défis majeurs pour le canal. Le rapport souligne la nécessité de draguer régulièrement le canal pour maintenir la navigabilité et de gérer les sédiments de manière durable.

Scénarios d’avenir

Le rapport propose trois scénarios principaux pour l’avenir du canal :

  1. Mise à parité avec l’axe Rhône-Saône
    Élargissement du canal et reconstruction des berges sur 29 km, pour un coût estimé à 225 millions d’euros.
  2. Maintien des capacités actuelles
    Recréation des berges en enrochements, avec un canal légèrement élargi, pour un coût de 110 millions d’euros.
  3. Affection du canal à des activités de loisirs
    Limitation des travaux pour favoriser les activités de pêche, de loisirs et de tourisme, pour un coût de 10 millions d’euros.

Gouvernance et développement durable

Le rapport insiste sur la nécessité d’une gouvernance institutionnelle renforcée, impliquant le Conseil régional, les collectivités locales et une démarche collective réunissant tous les acteurs concernés par le devenir du canal. Il propose la création d’une « conférence du canal » pour partager les diagnostics et débattre des propositions, en particulier celles du présent rapport.

Conclusion

Le canal du Rhône à Sète est à un carrefour crucial de son histoire. La modernisation initiée en 2010 n’a pas résolu tous les problèmes, et des décisions stratégiques doivent être prises pour assurer son avenir. Les scénarios proposés visent à équilibrer les besoins économiques, touristiques et environnementaux, tout en intégrant les défis du changement climatique et de la protection de la biodiversité. La mise en place d’une gouvernance partagée et d’une approche collective est essentielle pour faire du canal un modèle de développement durable au service des territoires riverains.

Sommaire

  1. Le canal du Rhône à Sète : géographie, histoire et rôle … … … … … … … … … … … … … … 9
  2. Le trafic fluvial et les liens avec le port de Sète … … … … … … … … … … … … … … … … . 25
  3. Quel tourisme fluvial et fluvestre ? … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … .. 38
  4. La tenue du mouillage et les équilibres écologiques et sanitaires … … … … … … … … … … 41
  5. Les orientations pour le dragage et le traitement des sédiments … … … … … … … … … … 48
  6. Les hypothèses d’aménagement du canal … … … … … … … … … … … … … … … … … … . 53
  7. La gouvernance du canal et l’aménagement durable des territoires … … … … … … … … … 66
  8. Lettre de mission … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … 73
  9. Liste des personnes rencontrées … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … . 75
  10. Note du port de Sète relative au fret sur le canal du Rhône à Sète en date du 18
    novembre 2019 … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … .. 77
  11. Évolutions réglementaires sur les sédiments de dragages … … … … … … … … … … … … . 84
  12. Directive européenne sur les déchets, quelques extraits pertinents pour les
    sédiments de dragages … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … 87
  13. Evolution des apports sédimentaires depuis le XVIIIième siècle dans les étangs aux
    abords du canal … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … 92
  14. Glossaire des sigles et acronymes … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … . 93
  15. Lexique

Le rapport complet

Lecteur de document, mode d’emploi

Ici et ailleurs